Préservation des berges de l'Ourthe

La qualité des berges de l'Ourthe est une garantie de la bonne gestion de notre patrimoine naturel

Au travers du projet RIPARIA, le GAL et le Contrat de Rivière Ourthe soutiennent la préservation des rives grâce à 2 types d'action :
  1. La lutte contre les plantes invasives qui nuisent à la biodiversité
  2. La pose d'abreuvoirs et de clôtures pour éviter le piétinement des berges par le bétail.
Les invasives soCRO-balsaminent des plantes exotiques envahissantes qui posent des problèmes écologiques et économiques mais également sanitaires dans le cas de la berce du Caucase.
 
Cet été, pour la cinquième année consécutive, le CRO a coordonné une campagne de gestion de la balsamine de l'Himalaya et de la berce du Caucase, 2 invasives particulièrement présentes en bords de cours d'eau. 
 
Pout tout savoir sur la gestion des plantes invasives: cliquez ICI
 

Attention, plantes invasives!

Les plantes invasives mettent en danger la biodiversité mais aussi, votre santé. La berce du Caucase peut causer des brûlures au second degré.  Vous trouverez toutes les informations pratiques nécessaires pour gérer au mieux ces 2 plantes sur le site internet du Contrat de Rivière Ourthe. www.cr-ourthe.be

Préservation des berges de l'Ourthe: les agriculteurs, amis de nos rives.

Depuis 2009, 25 agriculteurs du Pays de l'Ourthe ont aménagé leurs prairies pour l'abreuvement du bétail. 
 
Reliées à la rivière ou à un point d'eau, les pompes à museau sont directement actionnées par le bétail qui bénéficie d'un abreuvement à la demande.
 
Les berges peuvent ainsi être clôturées et préservées du piétinement qui nuit à la biodiversité. 
 
Une centaine de pompes à museau, une pompe éolienne, 3 pompes solaires transportables et 2 systèmes d'abreuvement gravitaire ont été installés ainsi que plus de 10.000 mètres de clôtures. 
 
Les agriculteurs sont également accompagnés tout au long du projet, notamment pour remplir les dossiers de demandes de mesures agri-environnementales.

Clôture des prairies en bordure de cours d'eau

Depuis le 17 octobre 2013, le Gouvernement wallon a adopté un nouvel arrêté organisant l'obligation de clôturer les prairies situées en bordure de cours d'eau.

Ce nouvel arrêté stipule également que chaque éleveur peut obtenir une subvention permettant  de couvrir une partie des frais liés à l'installation de clôtures permanentes et d'abreuvoirs.

Résumé de l'arrêté: ici

Plus d'info ici.

Retour vers le haut de la page

Découvrez les vidéos du projet RIPARIA sur notre compte YouTube:

Pour toute information: Contrat de Rivière Ourthe

opérateur du projet RIPARIA
Rue de la Laiterie, 5 - 6941 Tohogne
Tél. : 086/21.08.44 - contact
 
 
 
 
 

L'actu du Contrat de Rivière Ourthe

Retour en haut de la page

 
CTRL + Q to Enable/Disable GoPhoto.it